Tout savoir sur les parts d'Alterfin
Tout savoir sur les parts d'Alterfin

Les parts d'Alterfin

1. Qu’est-ce qu’une part et à quoi sert le capital?

Les parts de la coopérative constituent le produit d'investissement le plus important pour Alterfin et ses partenaires dans le Sud.

Le capital des coopérateurs est utilisé pour financer des organisations dans les pays en développement, qui à leur tour accordent des crédits à des petits producteurs et entrepreneurs locaux

Le capital social d'Alterfin représente un socle de financement stable à partir duquel les investissements peuvent être octroyés; une fois qu’un prêt est remboursé, le capital peut être à nouveau utilisé pour aider d’autres groupes de personnes dans les pays en développement.

2. Types de parts et structure du capital au 31/12/2019

Il existe deux types de parts:

  • les parts à 62,50 euros pour les personnes physiques et équivalents (par exemple: associations temporaires de fait).
  • les parts à 250 euros pour les personnes morales (sa, sprl, asbl, etc.).

Au 31 décembre 2019, Alterfin compte 6 077 coopérateurs qui apportent presque 65 millions d'euros de capital. Les coopérateurs particuliers détiennent ensemble 88% du capital social.

Devenir coopérateur d'Alterfin


3. Principaux droits liés aux parts :

1. Dividende et réduction d'impôts

Souscrivez des parts Alterfin et faites la différence pour des milliers de petits paysans et micro-entrepreneurs dans les pays en développement.

Vous pouvez bénéficier:

  • d'une réduction d'impôt
  • d'un dividende 

Consultez les Avantages et Conditions ici


2. Assemblée Générale et droit de vote

Les coopérateurs d’Alterfin sont propriétaires de la coopérative. Ils ont un droit de regard et de contrôle sur la coopérative via leur participation à l’Assemblée Générale.  

Tous les coopérateurs sont membres de l’Assemblée Générale (AG) qui a lieu au moins une fois par an. L’AG est l’organe de décision suprême de la coopérative. Elle élit les membres du Conseil d'Administration et les mandatent pour gérer Alterfin. L’Assemblée décide aussi de la distribution éventuelle d’un dividende

Chaque coopérateur a un nombre de voix égal au nombre de parts qu’il possède. Aucun coopérateur ne peut toutefois détenir plus de 10% du nombre total de voix présentes à l’AG. Un processus de décision démocratique est ainsi garanti.


3. Se retirer du capital

Suivant nos statuts, les personnes physiques et associations momentanées peuvent démissionner ou solliciter le remboursement partiel ou total de leurs parts dans les 6 premiers mois de l’année comptable (entre le 1er janvier et le 30 juin).
Pour les personnes morales, ce délai est réduit aux 3 premiers mois de l’année comptable (entre le 1er janvier et le 31 mars).

Le montant qu’un coopérateur reçoit lorsqu'il se retire du capital d'Alterfin ne peut jamais être supérieur à la somme investie au départ (sans compter bien sûr les dividendes perçus).

Alterfin rembourse ses coopérateurs sans aucun frais administratif.

Le paiement est généralement effectué dans le mois suivant la demande de sortie. Le Conseil d’Administration peut toutefois refuser d’accorder le retrait si, par le retrait ou la reprise des actions la situation  financière  d’Alterfin  serait  mise  en  danger

Concrètement : pour sortir partiellement ou complètement du capital d’Alterfin, contactez-nous et nous vous enverrons le document de ‘sortie’.

4. Lettre d'information

Alterfin envoie trimestriellement à tous ses coopérateurs l'Alterfin Info, sa lettre d'information gratuite. On y trouve notamment toutes les informations concernant les nouveaux investissements et la situation financière de la coopérative.

Consultez nos dernières lettres d'info

Inscrivez-vous à l'Alterfin Info


5. Les statuts

Consultez nos statuts ici


4. Principaux risques et mesures prises

Le financement d’organisations dans le Sud qui travaillent avec et pour des petits producteurs et entrepreneurs est par définition risqué et est lié à notre mission sociale.

Devenir coopérateur d’Alterfin signifie donc un véritable engagement, Cela signifie concrètement que, si Alterfin subit des pertes significatives, la valeur des parts peut diminuer.

Il est évident qu’Alterfin met tout en oeuvre pour garantir la qualité de son portefeuille d’investissements.

Les mesures suivantes sont prises avant tout octroi de crédit:

  • Après une analyse des performances sociales d'un nouveau projet, une étude approfondie de ses indicateurs financiers et économiques a lieu. Il va sans dire que nous attendons de notre partenaire qu’il rembourse son crédit. L’analyse des éléments sociaux et financiers de nos investissements est réalisée par le comité d'investissement.
  • Une fois le prêt déboursé, le gestionnaire de crédit entretient des relations fréquentes avec les partenaires et leur rend visite environ une fois par an.
  • Nos partenaires peuvent présenter des garanties afin d'obtenir un crédit. S'ils n’en disposent pas, Alterfin a la possibilité de faire appel au Fonds de Garantie.
  • Alterfin diversifie son portefeuille d’investissement sur base : du nombre d’organisations partenaires, des pays différents, des secteurs d’activités.


Si, malgré ces analyses préalables approfondies et le suivi étroit durant le financement, le partenaire éprouvait des difficultés à nous rembourser, des provisions spécifiques seraient alors prises pour les créances que nous ne pourrions plus récupérer ou nous ferions appel aux réserves déjà constituées.

 

Prospectus

Avant d’investir dans ces parts, consultez certainement le prospectus du 17 juillet 2019. Vous y trouverez, entre autres, toutes les informations à propos des risques liés aux parts coopératives, parmi lesquels le risque de perte du capital investi.

5. Certifications

Alterfin bénéficie de différents types de certificats qui attestent du caractère éthique et durable de son engagement, tant vis-à-vis de ses coopérateurs, de son personnel, que de ses partenaires. Qu’il s’agisse de reconnaissances nationales ou internationales, elles témoignent du rôle d’Alterfin en tant qu’acteur d’un monde plus juste.



CNC



6. Témoignage d'une coopératrice

"Le concept win-win m'a immédiatement séduit"

"J’ai découvert la microfinance via un reportage-télé qui m’a fortement intéressé. Quand j’ai appris via une connaissance que la microfinance était l’un des secteurs dans lequel Alterfin était actif, j’ai tout de suite investi." nous explique Roxane van der Gracht, une jeune employée dans le secteur de la mode.  "En souscrivant à des actions, je donne la possibilité à des agriculteurs de se construire un meilleur avenir et de mon côté, j’obtiens un rendement financier sur mon investissement; ce concept "win-win" m’a immédiatement séduit !" nous confie-t-elle.

Découvrez ici  les autres témoignages de nos coopérateurs et coopératrices. 

Login