Fefisol, un fonds dédié à l'Afrique

Le Fonds Européen de Financement Solidaire pour l'Afrique (Fefisol), a vu le jour en 2011 grâce à la collaboration entre Alterfin, sa collègue française Sidi (Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement) et Etimos (une société d’investissement coopérative italienne). Le capital de Fefisol provient essentiellement d’investisseurs privés et publics, comme la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et l’Agence Française de Développement (AFD), mais les trois fondateurs sont aussi copropriétaires du fonds. Au niveau opérationnel, Alterfin et ses deux collègues se partagent le travail.

Un fonds pas si classique

Fefisol souhaite se distinguer des fonds classiques présents en Afrique en intervenant essentiellement dans le monde rural sous forme de prêts, de garanties, et de participations au capital auprès d’institutions de microfinance ainsi qu’auprès d’organisations de producteurs exclus des systèmes bancaires traditionnels et dont l’essentiel de leurs activités est à l’export (notamment via leur affiliation au réseau du commerce équitable et/ou bio).

En opposition aux tendances actuelles, 80% du portefeuille de Fefisol est libellé en devises locales. Les partenaires financés ne sont ainsi pas confrontés au risque de change.

Fefisol grandit

En 2014, les financements de Fefisol gérés par Alterfin ont presque doublé et s’élevaient à 6,5 millions d’euros en fin d’année. Cette évolution a permis de soutenir 22 partenaires (contre 11 en 2013) dans 9 pays africains. Le portefeuille total de Fefisol s’élève aujourd’hui à un peu plus de 18 millions d’euros.

Toute l'actualité

Login