Performance trimestrielle au 30 juin 2019

Performance portefeuille

Le portefeuille s’élève à 87,2 millions d’euros à la fin du deuxième trimestre, en légère diminution par rapport au trimestre précédent. Cette tendance trimestrielle à la baisse s’explique notamment par la saisonnalité des activités financées par Alterfin : la campagne agricole du café prend fin en Amérique centrale, tout comme celle du cacao en Afrique de l’Ouest. Ces fins de campagne s’accompagnent du remboursement des lignes de crédit accordées à nos organisations partenaires actives dans ces secteurs et régions.

Pour autant, le portefeuille enregistre une croissance de 18% par rapport à juin 2018, illustrant le développement continu des investissements, et ce notamment dans le secteur de la microfinance en Afrique et en Asie. D’une part, ces investissements contribuent au rééquilibrage saisonnier en réduisant le poids du café dans l’ensemble du portefeuille depuis plusieurs années. D’autre part, ils favorisent également un rééquilibrage régional, porté par la croissance relative de l’Asie qui représente pour la première fois plus de 20% de l’ensemble des prêts (voir tableau ci-dessous).

Qualité du portefeuille

Le portefeuille à risque net (composé des prêts dont le retard de paiement dépasse 30 jours, net des réductions de valeur prises pour couvrir le risque de perte) représente 3,5% du portefeuille net d’Alterfin à la fin du deuxième trimestre. Il enregistre une hausse par rapport au trimestre précédent, générée par l’entrée de 5 nouveaux défauts de paiement. Les perspectives pour chacun de ces partenaires restent encourageantes, justifiant le dialogue avec ces derniers sans qu’aucune réduction de valeur ne fut prise au 30 juin. Les réductions de valeur prises fin juin concernent en effet principalement un partenaire en défaut depuis plus d’un an dont le crédit avait déjà été partiellement réduit de valeur en 2018.

Portefeuille juin 2019

*Retard de paiement de plus de 30 jours (PAR30)

Résultats financiers provisoires

Les revenus du portefeuille à fin juin 2019 sont en croissance de 27% par rapport au deuxième trimestre 2018, et ce, grâce à un encours moyen du portefeuille plus élevé que celui de l’année dernière à la même période. Les autres sources de revenus influencent légèrement à la baisse l’ensemble des revenus financiers et opérationnels, qui connaissent dès lors une croissance de 19% par rapport à fin juin 2018.
Les charges financières, liées au volume de dettes contractées pour financer notre portefeuille en dollars, suivent l’évolution du portefeuille de crédit et des taux d’intérêt pratiqués par les banques. Des transactions de swap de taux conclues lors du troisième trimestre permettront de stabiliser le coût de financement de notre portefeuille en dollars dans le futur. Les frais de suivi du portefeuille ainsi que les frais légaux liés aux défauts de partenaires ont diminué, compensant ainsi l’augmentation des frais de personnel lié au renforcement de l’équipe et permettant de stabiliser les coûts opérationnels par rapport à juin 2018.

Le montant des réductions de valeur pour crédits en défaut s’élève à 284.118 euros au 30 juin 2019. Ce montant est plus élevé qu’en juin 2018 mais reste aligné avec le montant de 600.000 euros budgétisé pour l’ensemble de l’année 2019. Le résultat négatif des opérations en devise
provient essentiellement de notre investissement dans le capital d’une institution de microfinance au Nicaragua. Des solutions de couverture de change sont étudiées afin de limiter l’impact de la dépréciation du cordoba nicaraguayen sur nos résultats. Le portefeuille de crédit est quant à lui entièrement couvert contre le risque de change.

Alterfin termine le deuxième trimestre 2019 avec un résultat positif provisoire de 330.186 euros. La croissance attendue du portefeuille sous
gestion dans les prochains mois ainsi que les perspectives de récupération de crédit en défaut et de rendement de certains investissements en euros utilisés comme garanties devraient toutefois nous permettre d’atteindre un résultat annuel équivalent à celui de 2018.

*Résultats provisoires non-audités

Toute l'actualité

Login