Performances trimestrielle au 31 mars 2021

Performance du portefeuille

Alterfin compte 139 partenaires bénéficiant d'un prêt actif à la fin mars 2021. Le portefeuille géré par Alterfin a connu une légère contraction de 2,6% par rapport au dernier trimestre 2020, pour s'établir à 80,18 millions d'euros. Au-delà de la saisonnalité habituelle de notre portefeuille, liée au rythme de la production et de l'exportation du café en Amérique Latine et à celui du cacao en Afrique de l'Ouest, cette contraction reste majoritairement due à la situation sanitaire au niveau internationale.

Les campagnes de vaccination ont certes démarré de manière timide en Europe, mais le processus s'annonce beaucoup plus lent dans nos pays d'opérations, où le climat économique reste fragile. De ce fait, les déboursements vers les institutions de microfinance restent très limités. En effet, seulement 4 de ces déboursements ont été effectués lors du premier trimestre, contre près de 15 sur la même période en 2018 et 2019. Plusieurs partenaires ont repoussé leurs demandes de crédit vers le 2ème semestre, face à l'incertitude persistante générée par la pandémie.

Des signes encourageants sont néanmoins observés parmi nos partenaires de microfinance latino-américains, avec un retour graduel à un niveau d'activité plus soutenu. Ainsi, nous avons pu financer 3 institutions de microfinance sur le continent au cours du trimestre, dont un nouveau partenaire en Bolivie grâce à notre présence locale.

Le monde agricole quant à lui poursuit ses opérations malgré une demande internationale toujours moribonde, et Alterfin continue à s'engager de manière durable auprès du secteur. Plus de 13,5 millions d'euros ont été déboursés vers nos partenaires agricoles durant le trimestre, soit le volume le plus élevé depuis 2017, preuve une nouvelle fois d'une résilience forte face à la crise.

De nombreux déboursements saisonniers ont notamment été effectués en Amérique Latine vers les secteurs du café, du miel, et des céréales. Ces déboursements n'ont cependant pas pu compenser un niveau important de remboursements, liés principalement à la fin de la saison d'exportation du cacao en Côte d'Ivoire et de celle du café au Laos. Suite à ces évolutions, l'Amérique Latine concentre à nouveau la majorité de notre portefeuille.

La qualité du portefeuille s'est à nouveau améliorée sur le dernier trimestre grâce aux remboursements effectués par 2 partenaires et au rééchelonnement des prêts de 4 institutions de microfinance. Le nombre de prêts restructurés passe ainsi de 19 à 23, dont 21 cas sont liés à la COVID-19.

Le travail d'assainissement du portefeuille agricole suit son cours, et la tendance reste globalement positive depuis 2019 avec une diminution progressive des situations de défauts dans le secteur, grâce à un travail rigoureux de recouvrement et une analyse plus stricte des nouvelles demandes de prêts.

Alterfin continue à œuvrer pour soutenir à la fois les institutions de microfinance fragilisées par la crise mais aussi le secteur agricole, qui restera le moteur d'un possible mais limité retour à la croissance du portefeuille en 2021. Comme expliqué dans les précédentes communications trimestrielles, de nouvelles collaborations sont en cours d'implémentation, qui permettront un soutien financier et technique adapté aux besoins de nos partenaires.

Performance financière

Au 31 mars 2021, les revenus du portefeuille d'investissement d'Alterfin (intérêts et commissions) ont été, comme prévu, inférieurs à ceux perçus à la même période l'année précédente, compte tenu de la contraction du portefeuille d'investissement. Fait positif, le portefeuille a repris sa croissance entre février et mars 2021. Et cette tendance devrait se poursuivre tout au long de l'année.

Par contre, les revenus cumulés des investissements en euros (utilisés comme garantie pour obtenir des financements en dollar) ont été supérieurs à ceux du premier trimestre 2020, principalement suite à l'augmentation de leur volume.

En outre, étant donné la tendance à la baisse des taux d'intérêts en dollars et la diminution du portefeuille de prêts, les charges financières liées au financement du portefeuille présentent une réduction notable. Quant aux coûts opérationnels, ils restent sous contrôle, avec des visites sur site aux partenaires encore suspendues suite aux mesures de sécurité et des économies importantes dans les dépenses liées au suivi du portefeuille.

Le résultat de ce premier trimestre 2021 a par ailleurs été affecté par des réductions de valeur supplémentaires sur le portefeuille de crédits, bien qu'à un degré sensiblement réduit par rapport à l'année précédente. Des effets positifs liés aux opérations en devises ont de plus permis de neutraliser l'impact de ces réductions.

La capacité d'Alterfin de soutenir de nouveaux partenaires et de faire croître le portefeuille de prêts est encore sous les effets de la pandémie. Néanmoins, la rentabilité et les indicateurs de risque ont montré des évolutions positives, suivant une réduction importante du portefeuille à risque lié au secteur de la microfinance expliquée principalement par de nouvelles restructurations.

Alterfin termine donc ce premier trimestre 2021 avec un résultat intermédiaire prometteur de ­­580 313 euros. Nous restons toutefois conscients que la période d'incertitudes liée à la pandémie n'est pas encore terminée. Le soutien à nos partenaires reste donc notre priorité.

Toute l'actualité

Login