Chamroeun: accès au crédit à des milliers de femmes au Cambodge

Produit: 
Microcrédit
Secteur: 

Chamroeun est une institution de microfinance (IMF) au Cambodge. Elle octroie des microcrédits à environ 50.000 personnes dont 85% sont des femmes. Chamroeun vise les personnes les plus défavorisées et leur octroie des microcrédits extrêment faibles, le prêt moyen étant de 160 euros.

L’association française Entrepreneurs du Monde a lancé Chamroeun (« progrès » en Khmer) en 2006 pour favoriser l’accès à des services financiers (crédit, épargne, assurance santé, etc.) aux communautés mal desservies de la capital cambodgienne, Phnom Penh. L’IMF propose également des formations variées allant de l’éducation financière au traitement de la violence conjugale.

Chamroeun compte aujourd’hui 40 agences dans 14 villes du pays et compte s’étendre davantage dans les zones rurales où se trouvent de nombreuses personnes dépourvues de services financiers de base.

Le témoignage d’une cliente de Chamroeun

Avant de connaître Chamroeun, Sa Ath vendait du poisson. Malgré un travail acharné, elle n’en dégageait qu’un revenu misérable. Entreprenante et décidée à offrir un meilleur avenir à ses enfants, Sa Ath a décidé d’ouvrir un petit restaurant.

Elle a sollicité le soutien de Chamroeun et a obtenu un premier prêt de 400.000 riels (86 euros) et d’autres ensuite pour acheter petit à petit une table supplémentaire, des chaises, etc. Sa Ath veut utiliser son prochain prêt pour investir dans un télévision et attirer ainsi plus de clients.

Avec les formations de Chamroeun, Sa Ath a appris à bien gérer son commerce, son budget familial… Elle a aussi adopté les bons réflexes pour éviter les maladies, prioriser l’éducation des enfants, etc. Elle a réussi à scolariser sa petite dernière alors que ses aînés n’ont pas eu cette chance. 

Enfin, Sa Ath a ouvert son premier livret d’épargne pour anticiper les réapprovisionnements de son restaurant, planifier les dépenses pour la famille… et les frais de scolarité de sa fille.

« Un grand merci à Chamroeun de m’avoir fait confiance, sans me demander de garantie. Je gagne presque deux fois plus qu’avant, notre vie est bien meilleure et ma fille peut aller à l’école. Mon rêve est qu’elle fasse des études pour obtenir un travail dans une entreprise. C’est la clé de son avenir ! » s’exclame Sa Ath.

Témoignage avec l’aimable autorisation d’Entrepreneurs du Monde.

Retour