Fecafem : une synérgie constructive avec Alterfin

Produit: 
Café

Fecafem, partenaire d’Alterfin depuis 2004, est une fédération de petits producteurs de café de la province de Manabí, à l’ouest de l’Equateur.

Manabí est une des 24 provinces équatoriennes; dépassant les 3 millions d’habitants, c’est la plus densément peuplée du pays (246 personnes/km²). Grâce à la qualité de ses sols et le climat de la région, on y trouve la meilleure qualité de cafés du pays.

Organiser et représenter les producteurs de café équitable et organique

La fédération s’organise en 2002 mais ne se légalisera qu’en 2004. C’est à ce moment que la relation avec Alterfin démarre. Actuellement, Fecafem est composée par 5 associations de petits producteurs agricoles de Manabí. Au total, elle rassemble 564 producteurs membres dont 100 sont femmes. 

La superficie moyenne des terrains destinés à l’agriculture des petits producteurs membres de Fecafem est de 1,5 à 2 hectares, où ils cultivent plusieurs produits, dont le café arabica reste le plus important, suivi par la cacahuète, le riz ou le maïs. Ces deux derniers produits sont normalement destinés à la consommation familiale car il s’agit de la base de l’alimentation locale.

Depuis ses débuts, Fecafem forme ses producteurs dans l’amélioration de la productivité de leurs cultures et dans la transition de cultures conventionnelles vers des organiques ou le commerce équitable. Pour cela, elle reçoit l’appui d’organismes d’aide au développement comme VECO (Vredeseilanden) et la CTB (Coopération Technique Belge).

Fecafem distribue les fonds qu’elle obtient d’Alterfin parmi ses associations membres, qui achètent le café à leurs membres en leur payant une avance à un prix supérieur à celui qu’ils peuvent obtenir des intermédiaires locaux. La fédération négocie la vente du café avec les acheteurs internationaux et nationaux dans les segments du café conventionnel, du commerce équitable et organique. Une fois l’argent des ventes de la saison encaissé, Fecafem paiera à ses associations membres le solde qui complètera l’avance versée à leurs producteurs.

Un futur promettant

Fecafem est l’organisation la plus représentative de petits producteurs dans la région. En tenant compte de sa relative jeunesse, ses résultats aux niveaux sociaux et financiers sont spectaculaires. Son succès est en train de se transformer en nouvelles adhésions d’associés qui remettent plus de café et génèrent une croissante demande des acheteurs et donc de ressources financières. Fecafem recevra, à partir de cette année, des fonds d’autres investisseurs sociaux et de nouveaux associés commerciaux qui assureront les ventes sur les marchés de cafés spéciaux. 

Depuis cette année, grâce à l’accord de collaboration avec l’importateur équitable Ethiquable France, les petits producteurs de Fecafem pourront également vendre leurs cacahuètes sur le marché du commerce équitable. Fecafem récoltera la production de cacahuète, la transformera en pâte dans une usine nationale et la conditionnera sous la marque Ethiquable pour sa vente sur le marché français.

Des synergies constructives 

Alterfin soutient Fecafem depuis 2004 avec des crédits pour préfinancer la récolte du café. La formule choisie dans ce cas a été développée à travers une étroite coordination avec VECO, en créant des synergies sur les plans financier et technique et en promouvant ainsi les ressources investies. Cette voie de coopération permet d’appuyer de façon plus efficiente les institutions faibles d’un point de vue financier. Vredeseilanden, par ailleurs actionnaire fondateur d’Alterfin, constitue un excellent allié pour maximiser l’impact social de nos actions, non seulement en Equateur mais aussi dans d’autres pays de l’Amérique Latine et d’Afrique.

Adolfo ou une vie de café!

La culture du café dans la région équatorienne de Manabí est une des plus importantes activités génératrices de revenus de la communauté rurale depuis plus de deux siècles. Pour preuve, le témoignage de Adolfo Chacay (voir photo en début de page), membre de l’association ACAFXI de Xipixapa. Cet homme de 78 ans, marié, père de 8 enfants et grand-père de 23 petits-enfants, cultive du café depuis plus de 60 ans et affirme vouloir continuer jusqu’à ce que son corps le lui refuse! Pour lui, la culture du café est sa vie !

Extrait : Alterfin Info - juin 2010

Retour

Login