FDL et Alterfin, une collaboration durable

Produit: 
Microcrédit
Secteur: 

Le Nicaragua est actuellement le deuxième pays le plus pauvre d’Amérique latine après Haïti. Dans un pays où l’économie du pays dépend principalement de l’agriculture, une aide aux paysans est essentielle.

‘Fondo para el Desarrollo Local’ (Fonds pour le développement local), ou FDL, est une institution de microfinance (IMF) nicaraguayenne qui depuis 1997 octroie des microcrédits dans les zones rurales où aucun service financier n’était offert à la population locale. Les clients de FDL sont des petites entreprises, petits commerçants et fournisseurs de services, majoritairement gérés par des femmes (54%) vivant en milieu rural.

Une réussite sur la durée

FDL est le fruit de recherches réalisées par l’Université nicaraguayenne, qui désirait mettre sur pied un programme financier fin des années 80. En 1999, Alterfin a octroyé son premier crédit à FDL. Malgré les difficultés rencontrées (l’ouragan Mitch en 1998, la crise du café en 2001, la crise financière en 2008) FDL a tenu bon et a continué à progresser et à contribuer au développement des zones rurales. « Alterfin nous a soutenu durant toutes les difficultés que nous avons rencontrés, ce n’est pas le cas de tous nos partenaires financiers. » se remémore Julio Flores, directeur général de FDL.

José Luis reste positif

José Luis est client de FDL. Il cultive du maïs et des haricots. « En tant qu’agriculteurs, nous sommes dépendants de facteurs externes comme le climat et le marché. Cette année, nous avons connu une saison de pluie particulièrement courte, ce qui a rendu notre situation plus difficile. Heureusement, FDL comprend ces problèmes et s’adapte à la situation. Grâce au crédit de 400 dollars que j’ai reçu, je peux acheter des engrais et nourrir ma famille. Il y a des gens qui vivent dans des conditions d’extrême pauvreté mais heureusement nous pouvons vivre décemment grâce aux crédits de FDL et continuer nos activités agricoles. » explique-t-il.

Des microcrédits précieux

Aujourd’hui, ce sont 61.500 personnes au Nicaragua qui reçoivent un prêt de FDL. 68% vivent en milieu rural et 54% sont des femmes. Avec leur crédit, elles peuvent développer petit à petit leur micro-entreprise et subvenir aux besoins de leurs famille.

Toujours plus loin

Désirant élargir sa relation avec FDL, Alterfin a décidé en 2015 de participer au capital de FDL. L’accord sera conclu en 2016.

Découvrez ci-dessous les photos de clients de FDL.

Retour